Toute la troupe et le Président de Divine Compagnie souhaite remercier Monsieur Jacques Fabre pour son aide et ses précieux conseils, nous lui sommes extrêmement reconnaissants, ce Grand Monsieur est avant tout un Ami cher à notre coeur et cette page du site lui est entièrement consacrée

Biographie de Monsieur Jacques Fabre Danseur, Chorégraphe et Maître de Ballet

Jacques FABRE: Ma vie, ma passion, danseur et chorégraphe de 1950 à 2007 

Natif d’AVIGNON, né le 18 juillet 1931, je suis d’origine Italienne par ma mère, elle-même Napolitaine, et Français par mon père.

Je prends mes premiers cours de danse à AVIGNON avec Véra CENTHOWSKA et Fernand MARIONNEAU, danseur étoile de l’Opéra de PARIS.

A l’âge de 18 ans, je « monte » à PARIS et prends des cours de danse chez Madame ROZANNE, Madame PREOBRAJIENSKA et Monsieur GOULUK, soliste aux ballets de Serge DIAGHILEV.

Mes classes se font aux côtés de Roland PETIT, Attilio LABIS et Jean BABILEE.

Je débute, par contrat, à la COMÉDIE FRANÇAISE dans les ballets du BOURGEOIS GENTILHOMME aux côtés de Louis SEIGNER.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           Jacques Fabre 1958

 

Mes premières armes

Je rentre comme premier danseur à l’opéra de NÎMES où je passe une saison et l’an suivant je me retrouve à DIJON, toujours comme premier danseur.

 

Mes grands débuts

A 23 ans, je suis engagé par Joseph LAZZINI au théâtre de l’Opéra royal de Wallonie À LIÈGE et reste 5 saisons en tant que danseur étoile sous la direction de Christian FOYE.

La bougeotte me prend et je créais une petite compagnie qui tourne pendant 4 ans dans toute l’ITALIE avec des chanteurs très renommés tels Claudio VILLA, Little TONY, et Ornella VANONI.

C’est dans ce pays que je rencontre l’américain Paul STEFFEN auprès de qui je développe mes techniques « Jazz » et « claquettes ».

En 1962, Joseph LAZZINI, directeur de l’opéra de MARSEILLE, m’engage comme danseur étoile pour 2 saisons au cours desquelles j’ai le plaisir de danser aux côtés de Rosella HIGHTOWER et Rudolf NOUREEV.

C’est à MARSEILLE que je crée, en première mondiale, le « CONCERTO QUADRILLE » de TOMASI avec Maurice ANDRÉ et que je travaille avec Louis DUCREUX qui m’a permis de créer 2 chorégraphies dans des opéras (MANON) et opérettes.

 

20 ans de vie folle à travers le monde

En 1964, je file à AVIGNON où je rencontre Michel LEDUC, directeur de l’Opéra, qui m’engage comme danseur étoile et chorégraphe et je travaille pendant quelques années en compagnie d’Annie CORDY, Luis MARIANO, Georges GUETARY, BOURVIL etc..

Pendant cette période, je profite de la saison d’été pour aller à VICHY au Grand Casino et je prends des cours de chant que je poursuivrai plus tard à PARIS auprès de professeurs de renom tels que Jean LUMIERE, Anton VALERY et Tosca MARMOR qui a eu comme élève Céline DION.

Quatre ans plus tard, je me retrouve au CHÂTELET à PARIS et je monte  « L’AUBERGE DU CHEVAL BLANC ».

En 1970, je forme une petite compagnie et je reprends la route pour une saison au Grand Casino de LISBONNE.

Je reviens au CHÂTELET pour monter, sous la direction de Marcel LAMY, « Louisiane, mes amours » une opérette à grand spectacle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                       Jacques Fabre Tour Eiffel 1970

 

Je suis engagé au restaurant de la Tour Eiffel pendant 8 mois et j’accompagne différents chanteurs tels que Nicole CROISILLE, Franck FERNANDEL, Marcel ZANINI, Michel DELPECH….

 

A la suite de cette période faste, Madame DERVAL, directrice des FOLIES BERGÈRES, et Michel GYARMATHY, m’engagent pour la nouvelle revue qui va durer 5 ans, avec Liliane MONTEVECCHI, la grande star américaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jacques Fabre Aux Folies Bergères 1972

Jacques Fabre Aux Folies Bergères 1975

NEXT
SUIVANT
  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now